+223 20 73 97 74 philadelphiesahel@gmail.com

Chap 1. HISTORIQUE DE LA MISSION

  • En créant l’homme, il n’y avait rien de mal entre Dieu et l’homme ( Gn 1: 31 ).
  • Après la chute de l’homme, Dieu a pris des dispositions pour le racheter par « la semence de femme » Gn 3: 1-15.
  • L’évènement de schinéar en Gn 11 a compliqué la situation de l’homme.( Bâtir un tour et une ville et se faire un nom ) ici nous voyons comment l’homme désobéit au commandement de Dieu Gn1:27 en voulant rester sur place, cherchant à se regrouper en un seul lieu. D’où Dieu les dispersa de la face de la terre. Voir différentes langues, facteur du blocage de l’évangile aujourd’hui.
    Depuis lors, la vision de Dieu est d’atteindre les différents peuples dispersés dans leur propre contexte. C’est à dire là où ils sont. (Voir Ps 22:28-29 ; Apoc 7:9 ) les peuples dispersés vont commencer à penser et se tourner à L’Eternel.
     Cette vision définit ce que c’est la mission. Chap 2. QUELQUES DEFINITIONS.

 La mission : c’est le plan de Dieu révélé dans la bible, d’amener dans son royaume des hommes de toute nation, de toute tribu et de tout regroupement de peuples, par la prédication de l’évangile.
 La mission : c’est le processus par lequel Dieu accomplit Apoc 7:9. Mais une question se pose ici, est-ce que tous se prosternent-ils devant L’Eternel ? Voilà une question que l’église et les missions devraient s’efforcer de répondre. Car si l’église existe, elle existe pour faire la mission.
 La mission : est aussi une charge donnée à quelqu’un pour remplir une tache. Une tache : est un devoir, un service à accomplir. Ex: évangélisation du monde.

• Objectif de la mission : atteindre tous les peuples avec la bonne nouvelle du salut en Jésus- Christ.

• Le but de la mission: établir une église viable au sein de chaque groupe ethnique. C’est à dire ne pas s’installer, mais aller plus loin en évangélisant.
• Une église viable : lorsqu’elle est capable d’exister, de grandir, de se propager elle- même sans une aide extérieur. C’est à dire évolution par soi-même.

Chap 3. LES AGENTS DE DIEU POUR LA MISSION.

Dès la dispersion de l’homme en Gen 11, Dieu a entrepris des démarches pour réconcilier les différents peuples à Lui.
1) En Gén 12 : 1-3 Dieu a appelé Abram comme noyau d’un peuple qu’il allait utiliser pour atteindre les autres. Ces versets représentent le premier appel que Dieu a lancé dans le contexte de sa vision missionnaire. Voir aussi Gén 18: 18 ; 22: 18.
2) Israël: peuple choisi ( voir préparé ) par Dieu pour exécuter le plan missionnaire de Dieu. Exode 19:4-6, Psaumes 96: 2-3 ; psaumes 105:1. Cela implique des privilèges et des responsabilités. Rom 3:1-2; 9:4-5 ; Amos 3:2. Jusqu’à quel niveau Israël a-il accompli son mandat ? Mat 21: 33-46(V43). Échec de la mission par Israël, d’où son mandat est transmis à l’église. Ici autre nation = l’église. Parce que les païens ne peuvent pas porter les fruits.( Jean 1: 11-12 ).
3) L’église- Israël de Dieu. Comparer 1 Pierre 2: 9 et Exode 19: 5-6. Les mots “ Israël “ et “ circoncision “ redéfinis Rom 2: 28-29 ; 9: 6-8. Israël a perdu son mandat et transmis à l’église qui doit en rendre les fruits.

chap. 4. LA DIFFERENCE ENTRE L’EVANGELISATION ET LA MISSION.

a) L’évangélisation :
 Vise une âme individuellement.
 Un travail à courte durée. Parfois on peut gagner sans suivis.
 Autour de l’église locale.

b) La mission :
 Vise un peuple et non une âme individuellement. C’est à dire dans la mission on voit le salut de tout un peuple ou salut commun. Ex : comment atteindre les Lobis, les koulangos, les Baoulés, les agnis… Ici les âmes sont stratégiques. Ex : comment gagner les chefs du village, les notables, les chefs de familles pour enfin atteindre tout le village.
 Travail à longue a laine (évangile complet : corps, âme, esprit).
 La mission vise à établir une église pour les âmes gagnés (travail de suivis ).
 La mission s’effectue au loin de l’église locale. Rom 15: 20-21 ; Actes 22: 21.
N:B: La mission commence par l’évangélisation.

Chap 5. LE MANDAT DE L’EGLISE.

Les versets bibliques principaux qui en parlent sont : Mat 28 : 19-20 ; Marc 16: 15-18 ; Luc 24: 47-49 ; Jean 15: 26-27 ; Actes 1:8.
a) La nature du mandat : la mission est à la fois un ordre que Dieu a donné à son église et une alliance entre Dieu et l’église. Comparer avec l’appel d’Abram en Gen 12.
b) Champ d’action / envergure : Nous pouvons identifier deux dimensions:
 Du point de vue géographique.
 Du point de vue pénétration culturelle. Voir aussi Mat 24: 14.
c) Les activités comprennent : prêcher la bonne nouvelle et la repentance, enseigner, faire des disciples, démontrer la puissance de Jésus ressuscité. Tout cela en vue d’établir l’église du Seigneur auprès de chaque peuple.

Chap 6. LES OBSTACLES A LA MISSION.

Ce qui fait que l’église n’accomplit pas sa mission.

1) Ignorance : ceci se situe à deux niveaux :
 des besoins spirituels du monde. Jérémie 8:20 prov. 25:25
 de la responsabilité missionnaire que Dieu a confié à l’église (recruter, former, envoyer, soutenir sur le terrain).
Solution : a) sensibilisation. Voir importance de la recherche.
b) enseignement (conférence, séminaire sur la mission, soirée missionnaire…).
2) Perte de la vision missionnaire de l’église. (activités et besoins internes de l’église au lieu de la mission). Voir l’église primitive et la mission.
3) Priorités mal placées. Luc 15: 4. Importance de la brebis perdue à celle non perdue.( une âme gagnée est plus qu’une église bâtie).
4) Manque d’ouvriers. Mat 9:36-38. La prière pour que Dieu expulse les ouvriers dans sa moisson. N.B: ils sont là mais il faut que l’église soit prête à envoyer.
5) Esprit dénominationnel : manque de conjugaison d’effort entre les églises. Voir division dans le corps du Christ. Mat 16:18 l’église de Jésus est une seule.
6) L’attitude à ce qui concerne les fonds: voir utilisation des fonds pour autres activités que la mission. D’où commencer sans regarder aux fonds, c’est Dieu qui pourvoit à son œuvre.
N.B: la mission est partit d’un pays pauvre. Nous pouvons compter au Johvah- jireh. 2 cor 8:1-5 Rom 15:25-26.
7) Manque de structure d’envoi: Rom 10:11-15 Actes 13:1-3

Chap. 7. LES CARACTERISTIQUES D’UNE EGLISE MISSIONNAIRE.

1) Elle cherche à savoir où se trouve les peuples non-évangelisés.
2) Tous ses membres s’engagent dans la prière pour les PNA.
3) Les responsables élaborent un programme pour atteindre ces gens perdus (recherche, recrutement des ouvriers, formation, envoi sur le terrain, encadrement …).
4) Tous les membres obéissent à l’ordre de Jésus “ allez “ voir certains vont vers leurs amis, vers les PNA de leur pays, d’autres vers les peuples des pays éloignés.
5) Chacun obéisse à l’ordre de Jésus “ renonce à tout “ Luc 4:33. Quel que soit le lieu de travail, chacun se sacrifie en donnant autant que possible pour ceux qui vont aux extrémités de la terre. Voir trois manières de faire la mission : prière, donner ou soutenir et partir.
6) Quelques-uns abandonnent leurs champs, emplois afin d’établir ailleurs des églises missionnaires. Ainsi tous participent à l’évangélisation mondiale.
N.B : transformer les églises déjà établies en églises missionnaires (voir entonnoirs).

chap. 8. LES PEUPLES NON- ATTEINTS ET L’EGLISE.

Si l’église existe, elle existe pour faire la mission. On ne peut parler de la mission sans peuples non- atteints ou non- évangélisés.
 Un peuple : un groupe homogène d’individus ayant en commun des caractéristiques socio- culturelles qui les distinguent des autres personnes. (Par ex: langue, classe, culture,…) Ex: les agnis , les Baoulés, les bétés, les koulangos, les lobis …
 Un peuple non- atteint ou non-évangelisé :
* est une ethnie qui n’a pas entendu l’évangile une seule fois.
* est une ethnie qui n’a pas entendu suffisamment l’évangile.
* est une ethnie où n’existe aucune église autochtone capable d’évangéliser son peuple
Sans une aide extérieure.

8.1. LA SITUATION SPIRITUELLE DU MONDE.

Depuis que notre Seigneur Jésus- Christ est monté au ciel, ce n’est qu’en 1995 qu’une liste compréhensive de nations non-atteintes de l’évangile a été dressée. La liste nous révèle plus de 4.000 peuples en marge de l’évangile.
Une église missionnaire se posera toujours la question : où sommes- nous avec la tache que le Seigneur nous a donnée ? Par rapport au monde :
• Population : 5.757.300.000 habitants (1995).
• Nombre de groupes ethniques : 12.000 (9.000 sont évangélisés et 4.000 restent encore à atteindre. Voici un défi pour l’église à nos jours).
• Chrétiens (total) : 32,8 %
Catholique : 16,8 %
Évangéliques : 6 %

Voir fenêtre 10/40 : cette région connue sous ce nom, se trouve entre le 10ème et le 40ème degré de latitude Nord. Parfois on l’appelle aussi “ la ceinture de résistance “ car ici se trouvent 65 pays, dont 55 sans église, et où vivent plus de 90 % des gens non- atteints par l’évangile. Occupée par 3 religions : Islam, hindouisme, communisme. Lieu où se déroule toute l’histoire chrétienne.

8.2. LA SITUATION SPIRITUELLE D’AFRIQUE.

• Population : 558.000.000 habitants.
• Nombres des peuples : 3.168 ( 1.074 peuples non- atteints ).
• Nombres des langues : 1.800
• Chrétiens ( total ) : 57,3 %
Catholiques : 21,3 %
Évangéliques : 13,2 %

Voir les musulmans en Afrique du nord et sud du Sahel.( défis de l’église africaine ).

8.3. SITUATION SPIRITUELLE DE LA COTE- D’IVOIRE.

(Voir statistiques sur flash sur le monde et recherche AMI).

Chap.9.ROLE DE L’EGLISE LOCALE FACE AUX PNA.

Ce que l’église devra faire pour se lancer dans un projet missionnaire:
1) Organiser des séminaires et formation des disciples au sein de l’église (sélection) et formation missionnaire.
2) Entreprendre un projet de recherche missiologique : recruter et former des enquêteurs qui iront sur le terrain visé avec objectifs :
• Nous faire connaître le terrain visé, c’est à dire la situation spirituelle du peuple ou village.( Nombres 13: 17-20.
• Nous aider à découvrir ce qui est fait et ce qui reste à faire.
• Nous aider à comprendre les ressources disponibles à l’église et les besoins ressentis du terrain.
• Identifier les réalités pour éliminer les suppositions et les illusions. (voir chiffre exact). Ex: 5,3 % des chrétiens en Cote- d’Ivoire.
3) Sensibiliser l’église entière (dans la prière, donner ou soutenir, partir). Montrer la responsabilité de chaque chrétien face à la mission.
4) Avoir une structure d’envoi sur le terrain et encadrement. (Rom 10 : 14-15 ).

Chap.10. COMMENT ETRE UN PATERNAIRE DE LA MISSION.

1) Connaître l’agence missionnaire, sa vision et ses besoins et être engagé à sa cause.
2) Être un partenaire dans la prière avec les missionnaires.
• avoir les informations ou sujets de prières (cartes de prières, lettres des nouvelles …)
3) Être un ami du missionnaire.
• L’écrire, le visiter et l’inviter pour les vacances (voir mois de congé annuelle).
• Tu peux le supporter financièrement ou matériellement.

     4) Prendre soins de sa famille

• Pourvoir aux besoins financiers de sa femme et ses enfants.
3) Couvrir les besoins du terrain ou du champ de la mission.
• Tu peux choisir un champ pour soutenir.
4) Tu peux être un Philippe, dire aux autres ce qui concerne la mission.
5) Tu peux aussi partir personnellement comme missionnaire ou participer aux expériences missionnaires à court terme