+223 20 73 97 74 philadelphiesahel@gmail.com

LA MISSION, LE CŒUR DE DIEU

Dieu est un Dieu missionnaire. Il a commencé sa mission par la création de l’univers et de l’homme. La vision missionnaire de notre Dieu était de remplir la terre de bénédiction : « Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre… ». En un mot, soyez une source de bénédiction, et une solution pour le monde. Pour bouleverser ou affecter le monde, il faut avoir un esprit missionnaire comme notre Dieu.  

Dieu a créé Adam et lui a confié une mission (Genèse 1 : 28). Adam le missionnaire n’a pas pu accomplir sa mission.  Après l’échec d’Adam, Dieu a choisi Noé et ses enfants et les a bénis de la même bénédiction : « Soyez féconds, multipliez remplissez la terre… » (Genèse 9 : 1).

Plus tard Dieu a choisi Abraham, et l’a béni (Genèse 12 : 2-3 ; Essaie 51 : 2). Dans la famille d’Abraham, Dieu a choisi Isaac, Isaac en mission (Genèse 15 : 4 ;  17 : 9 ; 26 : 2-5, 23).  Dieu choisit Jacob et sa descendance (le peuple d’Israël) et leur fait la même promesse qu’à Abraham et Isaac. Jacob  et le peuple d’Israël, tous en mission (Genèse 28 :10-15 ;  

La mission est basée sur l’amour de Dieu envers l’humanité. Notre Dieu n’est pas un Dieu ethnocentrique. L’amour de Dieu n’échoue jamais. Toute mission, organisation ou ministère basé sans l’amour est voué à l’échec. L’amour ne faillit jamais. La puissance de l’amour peut tout surmonter. 

  La mission est basée sur l’amour qui se donne, l’amour sacrificiel de Jésus pour accomplir le salut de l’humanité. La raison d’être de la Bible est la réponse du plan de Dieu vis-à-vis de la mission. Avez-vous jamais pensé au fait que la mission rédemptrice de Dieu puisse être la base de toute la révélation biblique ?

La Bible est le déroulement de la mission du Dieu trinitaire et de l’Église. Sans la mission il n’y a pas de Bible Dieu est l’auteur de la Bible et le but qu’elle vise est : Instruire, convaincre, enseigner, corriger pour en définitive rendre l’homme de Dieu propre à toute bonne œuvre.

(2 Timothé 3 :16). C’est le fondement de la mission rédemptrice de Dieu.

Le plan de Dieu, annoncé dans toute la Bible, est d’amener dans son royaume des hommes et des femmes de toute nation, de toute tribu, de tout peuple et de toute langue, par la prédication de la bonne nouvelle de l’amour de Dieu en Christ-Jésus, et par l’œuvre de transformation du Saint-Esprit.

 Notons bien :

– le plan de Dieu et non des hommes, car l’amour de Dieu n’est pas un amour exclusif,  comme Jonas a dû l’apprendre;

– dans toute la Bible, car la mission est annoncée depuis le début des Ecritures; – ouvrir le royaume de Dieu a tout peuple, car le salut est pour tous les hommes  (Tite 2:1); – par la prédication de l’évangile.

De ceci nous pouvons déduire que :

  • l’objectif de la Mission est d’atteindre tous les peuples de la terre avec la Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ, seul Sauveur des hommes ;
  • le but de la Mission est d’établir une église d’adoration ;
  • la Stratégie de la Mission est d’utiliser tous les moyens légitimes (prédication, médecine, alphabétisation, média, etc.) pour faire, connaître le salut en Christ.

Le plan divin d’évangélisation du monde comporte une seule tâche en quatre phases

(Actes : 1 : 8) :

  • l’évangile à Jérusalem ;
  • l’évangile en Judée,
  • l’évangile à Samarie et ;
  • l’évangile jusqu’aux extrémités de la terre. 

La double vocation de l’Église est l’évangélisation de toute personne (Colossien. 1 : 28)  et l’évangélisation de tout peuple (Romain. 15 : 20)

L’Eglise doit veiller à conserver ces deux vocations, la pastorale et l’apostolique. Attention à la myopie spirituelle. Prions pour que l’église soit à la fois pastorale et missionnaire.

L’œuvre missionnaire est une tâche inachevée. C’est le plus grand défi posé à l’église en cette fin du 20ème siècle où se trouvent les plus grands besoins spirituels. Faisons un peu de géographie spirituelle en parlant de la ceinture de résistance à l’évangile (“la fenêtre 10/40”), les pays les moins évangélisés.

La fenêtre 10/40

La fenêtre 10/40, appelée aussi la « ceinture de la résistance », est la zone située entre le 10° et 40° degré de latitude nord, allant de l’Afrique de l’Ouest à l’Asie de l’Est. La fenêtre 10/40 originale incluait les pays qui avaient plus de 50% de leur territoire dans cette zone. La fenêtre 10/40 révisée englobe les pays qui ont un taux élevé de non chrétiens, proches de cette zone mais n’y faisant pas partie. C’est le cas de l’Indonésie, proche de cette zone, avec un taux très élevé de peuples non atteints. C’est dans cette fenêtre 10/40 que se trouvent les plus grands défis : la pauvreté, l’analphabétisme, les maladies les plus dévastatrices, la famine, etc. C’est là que se trouvent les pays les moins évangélisés du monde avec comme principales religions : l’islam, l’hindouisme, le bouddhisme. C’est là aussi que vivent les deux tiers de population du monde avec 86% des ethnies dont moins de 2% de chrétiens. Malheureusement, seulement 1,25% des fonds disponibles pour la mission est investi dans cette zone et  8% des missionnaires dans le monde y travaillent. Quel contraste !

 

La mission holistique

« Au commencement Dieu créa les cieux et la terre.

Et la terre était déserte et vide ; les ténèbres couvraient l’abîme et l’Esprit de Dieu reposait sur les eaux. Et Dieu dit : Que la lumière soit. Et la lumière fut » (Genèse 1:1-3).

Voici le commencement de notre histoire. Dieu créa.

Dieu a fait une grande réunion avec lui-même, une réunion tripartite regroupant le Père, le Fils et le Saint-Esprit : « Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance »

(Genèse 1 : 26). Dieu les bénit, et Dieu leur dit : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez ; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre » (Genèse 1 : 28). Dieu a donné la mission à l’homme et la femme. C’est pour cela que nous devons comprendre que tous les hommes ont été créés le même jour par Dieu : « Il créa l’homme et la femme »  (Genèse 1 : 27). Aucun homme n’est plus âgé que l’autre. Tous les hommes ont même âge puisque nous étions tous en Adam à la création. C’est dans la formation, la programmation pour venir au monde que nous sommes plus âgés les uns que les autres.

« Dieu les bénit » (Genèse 1 : 28)

La mission que Dieu a confiée à l’homme et à la femme est de remplir la terre. Avec quoi l’homme et la femme doivent-ils remplir la terre ? Ils doivent la remplir avec la bénédiction que Dieu leur a donnée.  Voici la mission première que Dieu a confiée à l’homme et la femme (juste après la création).

La Bible dit que l’Éternel forma l’homme de la poussière de la terre (Genèse 2 : 7). Ici, nous devons comprendre qu’il y a une grande différence entre la création et la formation.

On crée quelque chose à partir du néant, à partir de rien. A travers les pensées (les idées), faisons l’homme à notre image. Genèse 1 : 26).

Dieu a créé l’homme selon son image. L’homme pense, imagine, planifie, travaille, raisonne, etc., comme Dieu. Dieu est esprit.  

L’homme a été formé de la poussière de la terre. On forme toujours à partir de la matière. Dieu a pris la poussière de la terre pour former la carcasse de l’homme. Le corps, ce n’est pas l’homme lui-même, mais sa carcasse. Lorsque Dieu dit que l’homme est poussière et qu’il retournera à la poussière, Dieu parle de la carcasse de l’homme et non de l’homme lui-même, « Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance » (Genèse 1 : 26). Après avoir formé l’homme, Dieu a soufflé dans ses narines un souffle de vie et l’homme est devenu un être vivant (une âme vivante). C’est pour cela  quand l’homme perd son esprit on appelle son corps cadavre. N’oublions pas que Dieu a donné pour mission à l’homme et à la femme de remplir la terre avec sa bénédiction (Genèse 1 : 28). Dieu les bénit. Dieu a créé l’homme avec un esprit missionnaire : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre » (Genèse 1 : 28). Depuis la création de l’homme, Dieu a l’a créé l’homme avec la pensée missionnaire. Il a envoyé l’homme avec son image pour remplir la terre avec sa bénédiction.

A partir de Genèse 3, la communion entre l’homme et Dieu a été rompue. L’homme n’avait plus de communion avec Dieu parce qu’il obéi à un autre dieu. L’homme a perdu son autorité, sa domination sur toutes choses : sur les animaux, la maladie, la fatigue, la stérilité, la malédiction, la vieillesse. Ces choses ont commencé à dominer  parce qu’il a perdu la communions avec Dieu.

Dieu est venu chercher l’homme en l’appelant par son nom : « Adam où es-tu ? »

(Genèse 1 : 9 » L’homme dit à Dieu qu’il est nu et qu’il s’est caché parce qu’il a peur de tout maintenant, qu’il est dominé par tout. Dieu a posé la question à l’homme : « Qui t’a appris que tu es nu ? » (Genèse 3 : 11 ». Qui est ton professeur, qui t’a enseigné que tu es nu ?  Avant-hier j’étais là, tu ne m’as pas dit que tu es nu. Hier j’étais là, tu ne m’as pas dit que tu es nu. Pourquoi alors aujourd’hui tu me dis que tu es nu ? Tu as décidé de ne plus communier avec moi en me désobéissant.

Dieu a décidé de restaurer l’homme déchu et sa communion avec lui par la postérité de femme (Genèse 3:15). Cette postérité de la femme est un enfant qui naitra d’une femme sans l’intermédiaire de l’homme, Jésus, le fils de Marie. Il viendra sur la terre continuer la mission qu’il avait confiée à Adam, celle de remplir la terre avec la bénédiction de Dieu et son image.

C’est pourquoi il est écrit : « Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant » (1 Corinthien 15:45). Le dernier Adam est Jésus Christ.

C’est ainsi que Dieu a confié sa mission à d’autres familles, parce qu’Adam et sa femme n’ont pas pu accomplir la mission qui leur a été confiée parce qu’ils ont désobéi à Dieu.

Genèse 4, Satan a commencé à régner sur la terre  avec le pouvoir qu’Adam lui a donné en lui obéissant.  C’est pour cela qu’il a dit à Jésus : si tu m’adores, je te donne toute la royauté du monde parce que cela m’a été donné (par Adam). Luc 4 :6 et le diable lui dit : Je te donnerai toute cette puissance et la gloire de ces royaumes ; parce qu’elle m’a été livrée et que je la donne à qui je veux. Mais Satan n’avait aucun pouvoir sur Jésus parce qu’étant le second Adam, il n’a pas désobéit comme l’a fait le premier Adam. C’est pourquoi il pouvait dire : « Le prince du monde vient. Il n’a rien en moi » (Jean 14:30).

C’est dans Genèse 4 que nous avons vu le mal sur la terre où Caïn tua Abel. Tellement le mal était grand sur la terre, les hommes ont commencé à invoquer le nom de l’Éternel

 (Genèse 4 : 26).

« Lorsque Dieu créa l’homme, il le fit à sa ressemblance. Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme lorsqu’ils furent créés. Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth ». (Genèse 5:1-3). La Bible dit qu’Adam a donné naissance à un enfant selon son image, selon sa ressemblance (Genèse 5: 3).

Tout le genre humain était corrompu (Genèse 6). L’image qu’Adam a donnée en engendrant un fils à sa ressemblance, selon son image, a affecté toute la terre et la Bible dit qu’il y a eu des géants sur la terre et il y a eu deux camps : les fils de Dieu et les fils des hommes. L’Éternel se repentit d’avoir fait l’homme sur la terre, et il fut affligé en son cœur.

Et l’Eternel dit : J’exterminerai de la face de la terre l’homme que j’ai créé, depuis l’homme jusqu’au bétail, aux reptiles, et aux oiseaux du ciel ; car je me repens de les avoir faits.

Genèse 6 : 6-7, Dieu a décidé de changer son plan envers l’humanité : Détruire la race humaine à travers le déluge. C’était la conséquence de l’échec de la mission d’Adam : Soyez féconds, multipliez-vous, remplissez la terre avec.

Dieu a choisi une famille, la famille de Noé.

Mais Noé trouva grâce aux yeux de l’Eternel. Genèse 6 :8

Dieu a confié la même mission à Noé et sa famille, la mission qu’il avait donnée à  d’Adam.

Dieu bénit Noé et ses fils, et leur dit : Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre.

(Genèse 9 :1). Mais on trouve la même mission qu’il a donnée à Adam et sa famille et la même bénédiction d’être féconds, multipliez et remplissez la terre. La terre symbolise les nations. Nous avons compris que Dieu a toujours voulu que sa bénédiction soit répandue sur la terre : remplissez la terre.

Noé n’a pas compris cela et est resté sur place avec sa famille en exploitant la bénédiction sur place. Il n’avait pas l’intention de répandre la bénédiction sur la terre. Un jour, il a bu du vin, s’en est enivré et a maudit son petit-fils (Genèse 9:24-25).

Dans la famille de Noé,  Dieu a choisi le roi Nimrod. C’était le premier noir qui a régné sur la terre. Il était le plus puissant sur la terre (Genèse 10:8). Nimrod devait continuer la mission de remplir la terre. Mais  le roi Nimrod a refusé de partir avec la bénédiction de remplir la terre comme Dieu l’avait demandé. Il est resté sur place en construisant une tour en vue de se faire un nom avec la bénédiction de Dieu.